Carrosserie - Peinture - Mécanique

Esthétic' Auto

LA PEINTURE

peintre

Lorsque le mastic est poncé, on "l'adoucit", c’est-à-dire qu'on le re-ponce avec un grain fin. On camoufle les contours avec du papier, et on applique un "apprêt".
L'apprêt est un produit destiné à préparer les fonds à la peinture. Ce produit unifie les fonds, car il est d'une couleur neutre et unie, il bouche les micro-défauts et les porosités du mastic et, une fois poncé, il reste parfaitement lisse.
Il existe deux grandes familles d'apprêt, l'apprêt cellulosique et l'apprêt polyuréthane (avec durcisseur) de meilleure qualité.
Une fois l'apprêt poncé, le peintre va démonter les petites pièces pouvant l'être aisément comme les poignées de portes ou les baguettes. Il camoufle les pièces ne pouvant être déposées, dégraisse la piéce et la peint.
Les peintures cellulosiques ou synthétiques sont des produits abandonnés depuis longtemps.
Si la peinture est opaque ou "brillant direct", c'est du polyuréthane qui est en général utilisé. Le peintre applique deux couches espacées de 15 minutes, et attend le séchage avant de livrer.
Pour les peintures revernies, on applique plusieurs couches de peinture mat, on attend le séchage, puis on applique deux couches de vernis polyuréthane espacées de 15 minutes.
Les peintures mat solventées, c’est-à-dire diluées à environ 50 % avec un produit à base d'acétone sont interdites à l'importation et à la fabrication en France depuis le 1er Janvier 2007. Elles sont aujourd'hui remplacées par des peintures hydrosolubles, moins performantes, mais moins néfastes pour la santé et l'environnement.
Les peintures nacrées ou métallisées sont des peintures revernies

Le peintre

Effectuer toutes les opérations successives de peinture d'une carrosserie, partiellement ou complètement... Personnaliser des véhicules. Travail complexe, prenant en compte, préparation du support, temps de séchage...
Une préparation soignée, des produits techniques et hydrodiluables ....un résultat garantie.
Ces produits sont issus d'une recherche et d'une technologie avancée qui ne pourront que vous satisfaire. Les produits de peinture actuel nous permette de vous rendre votre véhicule avec les mêmes garanties qu'en premiere monte .

Définition du peintre

Le peintre en carrosserie est un spécialiste de la réparation automobile. Dans le cadre de la réparation le peintre évalue le travail à réaliser sur un véhicule. Il prépare les surfaces sur lesquelles il applique ensuite la peinture.

Les exigences

Le peintre en carrosserie doit :

peinture

- Avoir une bonne vision des couleurs,
- Etre minutieux,
- Etre habile de ses mains,
- Etre créatif et innovant.

Une bonne vue des couleurs est la condition de base.
Il faut avoir le goût du travail soigné, connaître et respecter les règles de l'art: dessin, colorimétrie, esthétique.
Des connaissances professionnelles de chimie sont nécessaires afin d'obtenir des travaux de qualité.

Description des taches

Suivant l’état de la carrosserie, il décape, ponce à sec, applique du mastic ou de l’enduit. Il ponce à l’eau, dégraisse et essuie. Il protège la surface de la corrosion. Il y dépose une couche d’apprêt.
Il prépare la peinture. Il crée la teinte dont il a besoin à l’aide d’un mélangeur et d’un nuancier. Celle-ci peut être métallisée, vernie, nacrée ou opaque.
A partir d’une cabine de protection, il pulvérise la peinture à l’aide de pistolets. L’atelier est son lieu de travail, ainsi que la cabine de peinture dans laquelle il doit porter une combinaison de protection, un masque, des lunettes, des gants et une cagoule. Il doit, en effet, se protéger des vapeurs de peinture et des solvants qui sont très toxiques.

Qualitées requises

Attention, soin, propreté, Ordre, méthode, Bonne vue, (discernement des nuances) Analyse du travail.
L’évolution est considérable depuis une dizaine d’années,la gamme des produits utilisés, des coloris employés s’est prodigieusement étendue. L’époque des voitures beiges ou noires est révolue.
Les constructeurs rivalisent depuis dans l’utilisation de la palette des couleurs offerte.
Les peintures métallisées aux couleurs si nuancées se sont répandues ; elles réunissent environ 80 % des voitures neuves, or ces peintures sont particulièrement difficiles à utiliser surtout en réparation quand il s’agit de faire des raccords.
Dans tous les cas en réparation, le peintre aura un important travail de recherche de couleur à mener.
Il lui faudra donner l’illusion d’une peinture d’origine ayant subi les assauts du soleil, de la pluie, dont les couleurs et l’éclat auront été modifiés.
Il devra tenir compte de tous les éléments qui entrent en jeu pour le résultat final, la distance à laquelle il pistole, la manière dont il opère, le temps de séchage, etc.
Un fabricant de voitures a démontré qu’en faisant varier tous ces éléments avec une même peinture, on pouvait obtenir 70 résultats différents. On peut donc dire que la complexité et la difficulté du travail du peintre en carrosserie exigent une haute qualification.
Le peintre joue un rôle important dans la réparation. Il intervient à chaque réparation de la carrosserie et de lui dépend en grande partie la réussite du travail réalisé sur le véhicule.
Il doit savoir suivre l’évolution technique des peintures ; il est en formation permanente dans l’exercice de son métier.

Copyright 2016 - Tous droits réservés