Carrosserie - Peinture - Mécanique

Esthétic' Auto

LE CARROSSIER

Les voitures accidentées constituent la matière première du carrossier réparateur. Son rôle consiste à remettre en état les carrosseries endommagées. Il débranche les systèmes électroniques. Il démonte les pièces abîmées et rétablit leur forme initiale.
Lorsque les éléments sont irrécupérables, il les remplace par des neufs. Il procède à la mise en conformité du châssis grâce aux systèmes de mesure.

Banc de redressage

Lorsque le choc est trés important et qu'il a déformé le chassis (la structure) du véhicule, le carrossier a besoin d'un gabarité à l'échelle du véhicule pour le redresser.

Il pourra ainsi remettre les points importants - appelés référentiels - de ce chassis aux côtes préconisées par le constructeur.

L'unité de mesure pour le marbre est le millimètre, l'écartement entre deux tourellesd'amortisseur s'exprime par exemple au millimètre prés.

Ces points référentiels sont, par exemple, les points d'ancrage des amortisseurs sur la caisse. les points qui supportent le moteur ou le berceau moteur (pièce dans laquelle est ancré le moteur, elle est elle-même vissée au châssis) ou les points de référence des brancards ou longerons qui permettent de vérifier l'alignement de ceux-ci par rapport aux autres.

Un mécanicien démonte d'abord les pièces mécaniques nécessaires (demi-trains, train arriére ou moteur complet...) Puis le carrossier pose le véhicule sur un banc permettant à la fois de vérifier l'alignement des points importants du chàssis les uns par rapport aux autres et de les redresser si besoin est : c'est le marbre.

Il existe plusieurs sortes de marbres. A peu prés tous les marbres se composent d'un lourd châssis carré monté; sur roulettes permettant de poser et de maintenir trés fermement un véhicule dessus et de fixer une équerre hydraulique pour redresser l'auto.

Compétences liées à l'emploi

- Détecter, par visualisation et toucher, les imperfections de forme. - Travailler en station debout prolongée. - Intervenir avec habileté, ordre et minutie.

Son travail

Remettre en forme, notamment par débosselage, planage, ponçage, toute carrosserie endommagée. - Changer, par dépose et pose, une ou des parties de carrosserie. - Assembler les tôles par soudage, rivetage, collage. - Régler les éléments de carrosserie et les mécanismes de fermeture. - Assurer les finitions (étanchéité, insonorisation, branchements et montages).

Profil

Le carrossier prépare son intervention sur un véhicule en identifiant les éléments à réparer ou à changer. Il remet en état ce qui peut l’être par débosselage, planage, remodelage, ou remplace les éléments trop endommagés. Il effectue également des travaux sur la structure du véhicule (redressage, remise en ligne du châssis), réalise des contrôles à l’aide d’un banc de mesure en se conformant aux prescriptions du constructeur. Au cours de son travail, il est souvent amené à démonter des appareils ou accessoires : lève-vitres, serrures, câblage électrique, électronique embarquée…

Le carrossier réparateur travaille dans des garages généralistes, dans les entreprises spécialisées en carrosserie. Il peut être en relation avec les clients, experts, assureurs, fournisseurs et équipementiers

Activité

Autonome, le carrossier opère seul mais toujours en collaboration avec le mécanicien et le peintre. Il maîtrise les techniques traditionnelles du travail des métaux et les divers procédés d’assemblage (rivetage, soudage…), mais il doit aussi connaître celui des nouveaux matériaux tels que le plastique et les résines. L’habileté manuelle est indispensable pour exercer ce métier qui demande également minutie et conscience professionnelle